CHÂTEAU DE 

LOUPPY-SUR-LOISON

© 2016, Château de Louppy-sur-Loison - De Roffignac.

1 Rue de la Porte Haute, 55600 Louppy-sur-Loison, Lorraine, France

Conception du site : Anne-Claire Collot 

Rédaction du contenu : Antoine Collot

Louppy aux Deux Châteaux

         La première mention du village dans les archives date du XIe siècle (1093, Lopeium), d’après Liénard (historien du XIXe siècle). A la mort du comte de Bar, Thibaut Ier, en 1214, sont construites à Louppy deux tours correspondant à deux châteaux installés à chaque extrémité du promontoire, dominant la vallée du Loison. C’est pour cette raison que le village a pris par la suite la dénomination de « Louppy-aux-deux-châteaux », et cela, jusqu’à la Révolution Française.

      Au cœur du village, à proximité de l’église, les imposants vestiges d’une tour et d’une courtine sont encore visibles. À l’origine, le château (communément appelé «château haut») apparaissait sous la forme d’un quadrilatère accosté de quatre tours d’angles et possédait, autrefois, de profondes douves alimentées par le Loison tout proche. Outre le caractère défensif de l’édifice, sa fonction résidentielle parait certaine, eut égard à la présence de deux cheminées et de banquettes sous les fenêtres. Ces vestiges dateraient, sans doute, du XIIIe ou XIVe siècle, mais la première mention d’un château est attestée à la fin du XIIe siècle comme propriété du comte de Bar Thibaut Ier

Dessin de 1872 représentant le château médiéval de Louppy, probablement une vue imaginaire car le bâtiment est ruiné depuis le XVIIème siècle (reproduction interdite)

Concernant le deuxième château (appelé communément «château bas»), il se situait à l’emplacement de l’actuel château, dit « Renaissance », dont les traces d’une tour sont encore visibles depuis la cour des communs.

La seigneurie de Louppy est ensuite partagée en deux fiefs appartenant à la même famille («la maison de Louppy») qui s’éteint durant la Guerre de Cent Ans qui provoque, en 1379, une destruction partielle des châteaux de Louppy. Par la suite le partage de la seigneurie se fait entre plusieurs familles distinctes (les Frasnel, Sorbey, Haraucourt, ou encore les Holnes) jusqu’à l’arrivée de la famille de Pouilly à la fin du XVe siècle

Ce « vieux château » servit à plusieurs reprises durant les conflits du XVIème et XVIIème siècle de casernement pour différentes troupes. Ainsi, de 1587 à 1589, dans le conflit opposant les protestants retranchés dans la ville de Jametz (7 Km de Louppy ) face à l’armée commandée par le baron d’Haussonville ligueur Lorrain convaincu, le château va servir d’entrepôt de la poudre et des cannons ainsi que des troupes. 

C’est en revanche le 25 Juillet 1637 que ce « vieux château » connaît sa ruine. En effet, des troupes de « Lorrains » se réfugient dans le château face à la poursuite du Maréchal de Chastillon chargé par Louis XIII de « nettoyer la Meuse » entre Dun et Stenay. Le Maréchal arrive devant les murs de Louppy avec 10 000 hommes et le seigneur de Bellefonds avec 3000 hommes. Après une soixantaine de coups de canon, le vieux château capitule et le roi de France ordonne la ruine de ce vieux château, épargnant l’actuel château dit « Renaissance » qui ne présentait pas un réel danger défensif pour les français. Le « vieux château » et le château « Renaissance » de Louppy ont donc coexisté durant une courte décennie l’un en face de l’autre ce qui représentait l’un des plus important ensemble castrale de Lorraine.